Maison-Ossature-Bois-contemporaine-en-region-PACAMaison-Ossature-Bois-en-region-PACA-03Maison-Ossature-Bois-en-region-PACA-05Maison-Ossature-Bois-en-region-PACA-06Maison-Ossature-Bois-en-region-PACA-07Maison-Ossature-Bois-en-region-PACA-08Surelevation-Ossature-Bois-Bouches-du-Rhone-02Surelevation-Ossature-Bois-Bouches-du-Rhonemaison-bois-eco-logis

Les principes de l’architecture bioclimatique

L’orientation et les ouvertures

Le sud : afin de capter un maximum de lumière et de chaleur gratuite, il faut s’ouvrir au sud. C’est ce que l’on appelle les apports passifs. Contrairement à certaines idées reçues, de grandes ouvertures au sud sont bénéfiques pour le confort des habitants, à condition de savoir se protéger l’été. Or c’est bien au sud qu’il est le plus facile de se protéger du soleil l’été.

L’est et l’ouest : ces faces du bâtiment seront à étudier avec prudence et à bon escient car elles correspondent à une incidence quasiment perpendiculaire du soleil occasionnant le plus souvent une gêne visuelle ou des « surchauffes ». Bénéficier du soleil levant et du soleil couchant n’offre donc pas que des avantages.

Le nord : c’est la partie la plus froide. Il faudra donc s’en protéger et limiter les ouvertures afin de minimiser les déperditions thermiques du bâtiment. Malgré tout, la lumière diffuse qu’offre une ouverture au nord peut se révéler très agréable et offrir de remarquables rendus de couleur.

Des apports gratuits

La répartition des pièces et la compacité

Consultez-nous ! Devis / Conseils / Expertises
eco et logis